Notre histoire

"L'avenir tu n'as pas à le prévoir, tu as à le permettre."

Antoine de Saint-Exupéry

 

A mon arrivée en Suisse en 2003, j'ai rapidement constaté que bon nombre de femmes ne travaillaient pas en dehors du cadre de leur foyer. Si une partie de ces femmes me semblaient épanouies dans ce rôle vital, beaucoup paraissaient résignées et d’autres me disaient être enragées d’avoir dû quitter le milieu professionnel. Ce fut pour moi un choc culturel. J’ai grandi dans la Roumanie communiste, où beaucoup de choses allaient évidement très mal mais où, paradoxalement, l’égalité face à éducation et à l’emploi était un acquis, résultat de politiques publiques. Je me suis donc lancée le défi de mieux comprendre la vie des femmes en Suisse et me suis portée volontaire au sein de plusieurs associations féminines afin de côtoyer des femmes au quotidien.

 

D’un projet à l’autre j’allais découvrir une autre réalité surprenante : le manque cruel de femmes dans les métiers "STIM" (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques). Afin de comprendre les causes et les enjeux, je me suis lancée en 2010 dans la co-création de l’Association « Elargis tes horizons », qui œuvre toujours à Genève pour la promotion des filles dans ces métiers scientifiques. Là encore je fus très surprise de constater que les jeunes collégiennes n’avaient quasiment aucune représentation de leur avenir possible ou de la myriade de métiers qu’elles pourraient poursuivre. Pire encore, leurs aspirations de carrière étaient très « genrées », elles se projetaient principalement dans des métiers où les femmes sont déjà très fortement représentées. Le manque de modèles dans les métiers "STIM" réduisait drastiquement les aspirations des filles.

 

Le travail avec les étudiantes de l’UNIGE dans le cadre du Programme de Mentorat de l’Université depuis 2012 m’a montré que les étudiantes elles aussi manquaient souvent de connaissances sur le monde du travail et/ou de modèles qui leur permettraient d’élargir leurs horizons de carrière.

 

Mon rôle dans la gestion d’une entreprise de conseil en orientation professionnelle allait m’amener plus loin encore dans la compréhension des défis professionnels des femmes en Suisse. Le besoin de concilier vie de famille avec vie professionnelle n’arrange pas les choses, car la prise en charge des enfants et parfois des parents âgés est encore principalement assumée par les femmes.

 

Avec les années j’ai compris qu’il existait des causes multiples et complexes à la situation des femmes sur le marché du travail en Suisse mais qu’il y avait aussi des opportunités ratées, souvent par manque d’information. Et ma décision fut prise en 2017 : j’allais me dédier à la création de nouveaux possibles pour les jeunes en Suisse. L’enquête internationale Dessiner l’Avenir, menée par la Fondation anglaise Education & Employers, à laquelle j’ai eu l’honneur de participer, allait être une épiphanie. Le rapport, qui fut présenté à Davos à l'occasion du Forum économique mondial en janvier 2018, a montré pour la première fois que les stéréotypes de genre étaient un fléau mondial et qu'ils s'installent très tôt, dès 6 ans.

 

En Suisse, plusieurs études universitaires ainsi que du Service de la recherche en éducation ont montré également que les aspirations des jeunes sont fortement "genrées".

 

J'ai compris grâce à ses études que les stéréotypes de genre étaient l'une des causes principales des inégalités entre femmes et hommes face au travail. De nombreuses initiatives luttent déjà fort heureusement contre les conséquences directes de ces stéréotypes (inégalité salariale, etc.). Combattre les perceptions liées au genre qui sous-tendent ces pratiques inégalitaires et limitent les opportunités des femmes et des hommes dans le monde professionnel, reste néamoins un immense défi à relever.

 

Ainsi naquit MOD-ELLE

Andrea Delannoy

Fondatrice et Présidente de MOD-ELLE

Diplômée de l'Académie des sciences économiques de Bucarest, titulaire d'un MAS en sciences politiques de l'Université de Genève, ancienne auditrice de la Cour des Comptes de Roumanie, Andrea s'engage depuis de nombreuses années au sein d'associations qui promeuvent la diversité de genre dans le monde du travail en Suisse romande.

NOUS CONTACTER

Pour en savoir plus sur les activités de MOD-ELLE, écrivez-nous.

© MOD-ELLE. Tous droits réservés.